Les objets envahissent nos maisons, nos appartements … et nos esprits. Nous entassons les objets, mettons les petites babioles dans les grandes pour ne plus les avoir à portée de vue… et pourtant, elles sont bel et bien là ! Une lente et sournoise invasion d’objets en tout genre se prépare dans votre logement et vous n’en avez aucune idée ! Regardez autour de vous : combien de choses n’avez-vous pas touchées depuis quelques semaines, quelques mois… quelques années ? Et nous ne parlons pas seulement des objets de décoration : anciens téléphones, t-shirts devenus trop petits ou démodés, magazines empilés dans un coin… cela vous dit quelque chose ? Si vous n’êtes pas chez vous, prenez deux minutes pour regarder l’état de votre messagerie : vous comprenez mieux ?

Le temps est peut-être venu pour vous de découvrir les très nombreuses vertus du ménage de printemps.

 

Le ménage de printemps… à réaliser à n’importe quelle période de l’année

Selon des auteurs, podcasteurs, réalisateurs et conférenciers américains The Minimalists, Joshua Fields Millburn et Ryan Nicodemus, nous serions plus libres sans l’excès de choses dont nous nous entourons, voire même sans possession aucune. Nous serions libres de mettre les choses qui importent en priorité, à savoir la famille, les loisirs et les projets qui nous passionnent et qui nous animent.

C’est en 2010 que Nicodemus et Millburn ont lancé leur site. Le premier mois : 52 visiteurs (certainement des amis et des connaissances bienveillantes…). En 2016 : plus de 2 millions de visiteurs, 30 000 suiveurs sur Twitter et 600 000 hits sur leur chaîne Youtube grâce à leur conférence TED.

Les deux hommes ont fait l’expérience de vivre ensemble, pendant 4 mois, dans une cabine, sans aucune possession superflue. Un sacré changement de vie pour deux managers travaillant entre 60 et 80 heures par semaine. L’expérience s’est transformée en véritable révélation pour les deux hommes…

L’idée de faire du ménage dans nos vies n’est pas nouvelles. A ce titre, des sites comme Pinterest regorgent de solutions permettant de ranger, de faire de la place dans les plus petits espaces et de mettre de l’ordre. Le concept revient régulièrement à la mode, faisant la renommée (pour ne pas dire la gloire) de personnes qui savent y faire, à l’instar de Marie Kondo dont l’ouvrage est devenu un best-seller. Aujourd’hui, “moins c’est plus”.

 

Ménage de printemps: mode d’emploi pour se vider l’esprit

Tout ça, c’est bien beau, mais comment faire ? Voici ce que vous pouvez essayer :

  • Première étape : décidez pourquoi vous souhaitez opter pour le minimalisme. Il est, en effet, étonnant de voir combien d’entre nous s’assignent des objectifs sans réellement savoir pourquoi. Vous souhaitez changer de métier ? Demandez-vous pourquoi. Vous voulez acheter une nouvelle voiture ? Posez-vous la question afin de savoir pourquoi vous en voulez une autre. Pour moi, il y a deux raisons qui me motivent à me débarrasser du superflus : premièrement, je pense que mon temps est nettement mieux utilisé à rencontrer des gens et à échanger plutôt qu’à accumuler des objets qui m’apportent un plaisir à très court terme; deuxièmement, lorsque j’ai envie ou besoin de quelque chose je veux le trouver tout de suite plutôt que de partir dans des fouilles sans fin…
  • Deuxième étape : 30 jours pour jouer la carte du minimalisme.
    Pour se débarrasser du superflu, il faut procéder par étapes. Le premier jour, on jette, on vend, on donne ou on recycle un objet. Le deuxième jour, deux objets, le troisième, trois objets… Vous me suivez ? Au bout de 30 jours, vous aurez exclus 564 objets de votre logement. Cela vous semble beaucoup ? Dans ce cas, dites-vous qu’un simple trombone, un cintre ou un sac en plastique compte pour un objet. Ça va mieux ? Si vous ne pensez pas pouvoir y arriver toute seule, faites un pari avec un ami (ou une amie !) et voyez qui de vous peut se débarrasser du plus grand nombre de choses. Personnellement, j’étais tellement motivée le premier jour que j’ai jeté environ 50 choses… je ne me souviens même plus de quoi il s’agissait. Comme quoi…
  • Troisième étape : on se débarrasse des objets “juste au cas où”.
    La plupart du temps, ces objets peuvent être remplacés pour moins de 10€ s’ils sont vraiment nécessaires. Il est très probable que, dans la majeure partie des cas, vous n’en ayez plus jamais besoin. Alors, à la déchèterie, cette vieille couverture sur laquelle votre chat, disparu il y a 5 ans, aimait dormir. Au feu, ces vieux cahiers de maternelle de votre fille qui a maintenant 10 ans (d’accord, vous pouvez garder ses plus belles créations !), adieu la paire de raquettes trouées (non, vous ne les ferez jamais réparer) et bon débarras, la collection de 10 manuels pour apprendre le japonais. Ce sera pour une autre vie !
  • Quatrième étape : désencombrement numérique.
    Vous travaillez de la maison? Vous êtes certainement une personne très organisée. Mais la discipline a du mal à résister à la séduction … et quand Netflix apparaît sur l’écran, ne demandant qu’à vous divertir pour une petite heure ou deux… difficile de résister ! Si les minimalistes américains vont jusqu’à suggérer de supprimer Internet de votre logement, nous n’allons pas aussi loin. Néanmoins, il est bon de faire le tri entre les applications qui méritent d’apparaître sur la première page de votre smartphone… et les autres. Réfléchissez…

 

Une fois que vous aurez désencombré votre maison ou appartement, vous vous sentirez mieux. Vous réaliserez à quel point vous avez accumulé de choses au fil des années… et combien d’entre elles sont vraiment nécessaires…

Bon ménage !

940 mots

EN SAVOIR PLUS SUR CET AUTEUR ET OBTENIR UN DEVIS

Combien coûte la rédaction d’un article santé et bien-être de ce type ?

Sur cUltiSanté, ce type d’article santé et bien-être est vendu au tarif défini par l’auteur, soit 67,7€ HT.

Ce contenu vous séduit ? Vous aimeriez un contenu santé et bien-être similaire pour votre site web ? Cliquez ici pour en savoir plus sur l’auteur