Désagréables et souvent douloureuses, les verrues plantaires sont très courantes, en particulier chez les enfants. Si l’on s’en tient aux statistiques, on peut aisément affirmer que chaque personne aura au moins une verrue à un moment donné dans sa vie. D’où viennent les verrues plantaires et surtout, comment les soigner ?

D’où viennent les verrues plantaires ?

Les verrues plantaires, tout comme les verrues qui apparaissent au niveau des mains, sont en réalité des excroissances cutanées non cancéreuses causées par une infection virale au niveau de la couche supérieure de la peau. Le virus en question est le papillomavirus humain ou HPV. Il existe plusieurs souches de ce virus. Il faut savoir que les souches qui causent des verrues plantaires ne sont pas les mêmes que celles qui causent des verrues aux mains ou encore des verrues génitales.

En règle générale, les verrues plantaires sont bénignes. La plupart d’entre elles disparaissent d’elles-mêmes, sans traitement. Néanmoins, les verrues peuvent causer des irritations et des douleurs mineures, selon leur emplacement sur le corps.

Comment reconnaître une verrue plantaire ?

En règle générale, les verrues plantaires, tout comme les verrues au niveau des mains sont relativement petites. Certaines d’entre elles ont tendance à grossir et les verrues plantaires peuvent se développer en forme de grappes. On parle de verrues mosaïques lorsqu’elles sont localisées au niveau de la plante des pieds et apparaissent sous forme de plaques de peau épaissie, recouvertes de lésions multiples.

Il est fréquent de confondre les verrues plantaires avec les cors ou encore les callosités des pieds. Dans certains cas, des petits points noirs apparaissent au sein des verrues qui deviennent douloureuses au contact. On parle de myrmécie, une deuxième forme de verrue plantaire.

La raison pour laquelle les verrues plantaires ne restent pas à la surface de la peau, contrairement aux verrues qui apparaissent sur les mains, et qu’elles s’enfoncent sous la pression du corps lors de la marche et s’aplatissent peu à peu.

Comment se propagent les verrues plantaires ?

Les verrues plantaires se propagent simplement d’une personne à l’autre. La transmission peut également être indirecte. Par exemple, un jeune enfant qui a une verrue plantaire et qui marche pieds nus sur une surface de jeu peut très bien transmettre sa verrue à un autre enfant. Ainsi, il est très fréquent de voir les verrues plantaires se propager à grande échelle dans les piscines et les vestiaires des salles de sport… En outre, si le risque de contracter une verrue varie d’une personne à l’autre, les individus dont le système immunitaire est affaibli sont plus sensibles à ces affections.

Existe-t-il un traitement efficace pour soigner les verrues plantaires ?

Les professionnels de santé savent que, même sans traitement, les verrues plantaires finissent par disparaître. Néanmoins, ces affections peuvent être dérangeantes et parfois douloureuses. Ainsi, il est possible de les traiter de plusieurs manières.

–          Avec un simple morceau de sparadrap, un vieux remède de grand-mère consiste à placer une petite bande adhésive sur la verrue et de la laisser en place pendant six à sept jours. Retirez ensuite le pansement et plongez le pied sur lequel la verrue se situe dans l’eau, puis détachez-la doucement avec une pierre ponce. Répétez le processus plusieurs fois, jusqu’à disparition complète de la verrue. Cela peut prendre plusieurs mois, mais le traitement fonctionne.

–          En pharmacie, les traitements contre les verrues en vente libre se déclinent sous forme de crèmes, gels, pommades et lotions appliquées par voie topique. La plupart de ces traitements sont formés à base d’acide salicylique qui agit en épluchant la verrue petit à petit. Il existe également des méthodes de congélation dont le rôle est de tuer les tissus cutanés. Les résultats sont variables selon le type de verrue.

–          Les traitements les plus efficaces contre les verrues plantaires sont ceux qui sont prescrits par les médecins et les dermatologues. À base d’azote, ils permettent la congélation de la verrue, la suppression de la verrue plantaire au laser par le biais d’une opération chirurgicale ou encore l’application de traitements ou par injection afin de renforcer le système immunitaire pour qu’il combatte le virus par lui-même.

Les verrues plantaires mettent souvent la patience des individus à rude épreuve… Les traitements, quels qu’ils soient, ne sont ni rapides ni faciles. Les verrues plantaires sont difficiles à traiter, principalement parce qu’elles se situent sous la surface de la peau. Par ailleurs, il faut savoir que même si un traitement contre les verrues plantaires parvient à des résultats probants, la verrue peut réapparaître quelque temps plus tard. Les médecins disent que, si elle n’est pas gênante, une verrue peut être laissée telle quelle et disparaître, en fonction de la réaction du système immunitaire.

787 mots

Combien coûte la rédaction d’un article santé et bien-être de ce type ?

L’agence éditoriale cUltiWeb propose ce type d’article santé et bien-être au prix de 56,66€ HT (image libre de droit comprise). Ce contenu vous séduit ? Vous aimeriez un contenu santé et bien-être similaire pour votre site web ? Cliquez ici pour obtenir un devis en seulement 24 heures sur le site cUltiWeb.fr.