Les taons sont des insectes volants dont les piqûres peuvent être douloureuses. Dans de rares cas, les êtres humains piqués par un taon peuvent développer de graves allergies. S’il est difficile d’éviter les taons à l’extérieur en été, il est généralement facile de reconnaître et de traiter leurs piqûres qui sont souvent bien plus douloureuses que celles des autres insectes. Dans cet article, nous nous intéressons à la manière dont il est possible de reconnaître et de soigner une piqûre de taon.

Anatomie d’un taon

Un taon est un insecte volant de l’ordre des diptères (insectes à deux ailes) et à la famille des tabanidés. Le plus souvent, on trouve les taons dans les régions rurales et agricoles où ils se nourrissent du sang de grands mammifères. En France, on trouve essentiellement trois espèces de taons susceptibles de piquer les êtres humains :

  • Le taon des pluies (haematopova pluviaris)
  • Le taon des bœufs (tabanus bovinus)
  • Le taon des Sudètes (tabanus sudeticus)

Les taons sont également présents dans les zones urbaines, à proximité de zones humides comme les lacs par exemple.

Pour se nourrir, les taons ciblent les gros animaux comme les chevaux, les bovins, les chiens et les humains. Seuls les taons femelles piquent, car la bouche des mâles n’est pas appropriée aux morsures. Les femelles taon ont besoin de sucer le sang des animaux et des humains pour assurer la production d’œufs.

Les femelles taon ont besoin de boire jusqu’à 0,5 ml de sang pour se reproduire. Par rapport à leur taille, cette quantité est très importante. Elles peuvent sucer jusqu’à 200 mg de sang en quelques minutes seulement. Le processus d’absorption du sang par les taons est semblable à celui qu’utilisent d’autres arthropodes, comme les tiques et les moustiques notamment.

Le taon est adapté pour consommer le plus de sang possible. Il libère des substances qui stoppent la coagulation sanguine au point de ponction cutanée. À ce titre, la médecine traditionnelle chinoise a utilisé des taons pour ces propriétés anticoagulantes.

On observe la présence de taons surtout par temps chaud et ensoleillé, lorsque le niveau de vent est faible, comme au cours de la journée en plein cœur de l’été. Si le temps est humide et en cas d’orages, les taons peuvent devenir plus nuisibles.

Comment reconnaître un taon ?

Les caractéristiques physiques des taons sont les suivantes :

  • Leur taille est importante par rapport à une mouche
  • Ils sont de couleur sombre, leur poitrine est rayée et leur ventre est noir
  • Ils ont de grands yeux : chez les taons mâles, les yeux sont contigus alors qu’ils sont séparés chez les femelles

Comment soigner une piqûre de taon ?

Une piqûre de taon peut être extrêmement douloureuse. Le traitement d’une piqûre de taon est semblable à celui d’autres types de piqûres d’insectes. Dans tous les cas, il convient de se méfier de l’infection. Les piqûres de taon sont davantage susceptibles d’être infectées que d’autres piqûres d’insectes, en raison de la façon dont les taons percent la peau.

Si une piqûre de taon s’infecte, il est impératif de consulter un médecin qui peut être amené à prescrire un traitement antibiotique.

Une piqûre de taon nécessite un certain nombre de gestes de base :

  • Ne grattez pas la plaie, car cela risque de l’aggraver et d’augmenter le risque d’infection
  • Nettoyez la partie de la peau piquée avec du savon de Marseille et de l’eau tiède, à l’aide d’un chiffon propre ou d’un coton
  • Pour soulager la douleur et réduire l’inflammation, utilisez une compresse froide ou un sac de glace maintenu sur la piqûre pendant une dizaine de minutes
  • N’utilisez pas d’autres remèdes que l’eau du robinet et le savon (les remèdes de grands-mères comme le vinaigre et le bicarbonate de soude ne sont pas utiles pour venir à bout des piqûres de taon)

Il faut également savoir que lorsqu’il pique, le taon ne laisse aucun élément de sa bouche ou de son corps. La piqûre de taon ne laisse donc pas de dard dans la peau.

Quand faut-il appeler un médecin ?

En règle générale, même si les piqûres de taon sont douloureuses, elles ne nécessitent pas de recourir à un professionnel de santé. En revanche, s’il y a apparition d’une infection au niveau de la plaie ou en cas d’allergie, il est important de consulter rapidement.

La raison pour laquelle une piqûre de taon est douloureuse et lente à guérir (par rapport à une piqûre de moustique, par exemple) est la manière dont le taon femelle effectue la piqûre. Pour identifier une piqûre de taon, voici des signes à observer :

  • La piqûre ressemble à une petite coupure plutôt qu’à une perforation
    Les parties buccales utilisées par le taon effectuent une action en forme de ciseaux pour créer une plaie au niveau de la peau. Par ailleurs, le taon femelle nettoie le sang après avoir coupé la peau et s’ancre dans la peau à l’aide de petits crochets situés le long de sa bouche.
  • La piqûre de taon est généralement rouge, entourant une zone enflée. La rougeur de la peau et la présence de pus ou de tout autre écoulement en provenance de la plaie peut être synonyme d’infection. Il faut savoir qu’une piqûre de taon ne s’infecte pas immédiatement. L’infection apparaît généralement sous 24 ou 48 heures.

Les taons ne sont généralement pas dangereux pour les êtres humains et ne transmettent aucune maladie, à l’exception du paludisme qui peut être mortel chez les chevaux.

Les symptômes de réactions graves aux piqûres de taons

Les allergies, suite aux piqûres de taon, sont relativement rares, mais les symptômes à prendre au sérieux sont les suivants :

  • L’apparition de vertiges
  • Une respiration sifflante
  • Un gonflement temporaire de la peau, par exemple au niveau des yeux et des lèvres
  • Une réaction allergique plus grave (anaphylaxie) est rare, mais doit être considérée comme une urgence. Les signes à observer sont :
    – Un gonflement au niveau de la langue et de la gorge
    – Un gonflement du visage, des lèvres, des mains ou des pieds au niveau de la piqûre
    – Des nausées, des vomissements ou des diarrhées
    – Une difficulté à avaler ou à respirer

Il est possible que les personnes présentant une allergie sévère aux piqûres de taon aient déjà été piquées dans le passé. Le système immunitaire s’adapte généralement pour protéger les individus, mais il reste sensible aux piqûres suivantes. L’un des traitements d’urgence auquel les secours ont recours en cas d’allergie aux piqûres de taon est une injection d’épinéphrine.

Comment éviter les piqûres de taon ?

En été, il est plutôt difficile d’éviter les taons, les zones d’habitat de ces insectes étant très répandues. Il existe cependant des mesures pratiques à prendre pour diminuer le risque de se faire piquer par un taon :

  • Couvrez-vous avec des vêtements à manches longues et de couleur claire
  • Évitez de marcher dans l’herbe longue et assurez-vous de porter des chaussures et des pantalons longs
  • Évitez les produits cosmétiques parfumés, car ils peuvent attirer les taons
  • Éloignez-vous des zones d’eau stagnante (lacs, marais…), ces endroits étant utilisés par les taons pour se reproduire
  • Les insecticides sont peu utiles contre les piqûres de taons, mais agissent contre les moustiques qui fréquentent souvent les mêmes endroits. Les répulsifs les plus efficaces contiennent 50 % de diéthyltoluamide (DEET).

1243 mots

Combien coûte la rédaction d’un article santé et bien-être de ce type ?

L’agence éditoriale cUltiWeb propose ce type d’article santé et bien-être au prix de 89,49€ HT (image libre de droit comprise). Ce contenu vous séduit ? Vous aimeriez un contenu santé et bien-être similaire pour votre site web ? Cliquez ici pour obtenir un devis en seulement 24 heures sur le site cUltiWeb.fr.