Beyoncé (et d’autres psychologues) le dit très bien : dans une relation de couple, il faut garder son indépendance. En effet, un couple animé par la dépendance affective de l’un ou l’autre des partenaires (ou pire, les deux !) n’est jamais très beau à voir ! Plus encore que la dépendance ou l’indépendance dans un couple – et l’on n’en parle beaucoup moins – il y a l’interdépendance. En réalité, l’interdépendance est à ce point importante qu’elle est même un critère déterminant dans le succès d’une relation de couple. Vous ne me croyez pas ? Laissons Queen B de côté… Continuez à lire.

Qu’est-ce que l’interdépendance dans un couple ?

D’abord, il convient de qualifier les choses. Lorsque nous parlons d’interdépendance dans un couple, nous parlons de deux êtres vivants (des êtres humains, pas des chats !) qui ont chacun de l’influence sur les objectifs et des activités de l’autre au quotidien. Nombreux sont les chercheurs et les psychologues qui ont identifié une séquence de cause à effet dans laquelle le comportement d’une personne en entraîne un autre, au même titre qu’un événement en engendre un autre. Vous me suivez ? Bon, je vous donne un exemple : vous êtes en retard pour aller au travail et, stressée au plus haut point, vous vous agitez et renversez du café sur votre nouvelle chemise juste avant de prendre le train. Cet événement vous force à : a/ rentrez chez vous pour vous changer ou b/ arriver au travail avec une chemise souillée.

Lorsqu’on parle d’interdépendance, il s’agit du degré avec lequel les différents maillons d’une chaîne d’événements s’enchaînent les uns dans les autres. Ainsi, nous pouvons faire deux choses : interférer dans une chaîne d’événements ou, au contraire, la faciliter. Par exemple, si la voiture de votre conjoint tombe en panne, vous devrez probablement le conduire partout où il doit aller pendant une semaine ou deux. Ce service, bien que vous soyez ravie d’aider votre cher et tendre, interfère avec votre routine quotidienne. Par exemple, cela bousculera vos habitudes lors de la préparation d’un repas (ou d’un café avec les copines) et vous aurez besoin de plus de temps pour faire les mêmes choses dans la journée, voire même décaler certaines actions.

Si vous vivez en couple, il est très probable que vous soyez régulièrement sujette à ce genre d’événement en chaîne – et donc, les interférences tout comme la facilitation se combinent pour créer une interdépendance dans vos relations. Ce concept a d’ailleurs été largement évoqué par Berscheid au début des années 80, si l’envie vous prend d’en savoir plus sur le sujet…

 

L’importance de l’interdépendance dans un couple

Je ne vous ai parlé, pour l’instant, que de relations de couple, c’est-à-dire de relations qui incluent deux personnes seulement. Il faut savoir que l’interdépendance existe à des degrés différents et sous des formes variées. L’interdépendance des réseaux sociaux existe également (je ne vous parle pas de Facebook ou de Twitter, mais de réseaux sociaux dans le sens de « relations sociales » !). Ainsi, la taille d’un groupe, sa densité (c’est-à-dire les connexions existantes entre les individus dans le groupe) et les regroupements (c’est-à-dire les petits groupes qui se forment au sein d’un ensemble plus grand) définiront l’interdépendance qui existe au sein de ce groupe. Prenez les réseaux sociaux, par exemple (oui, maintenant, je vous parle de Facebook, d’Instagram, de Twitter, de LinkedIn et de Pinterest…) il est possible d’avoir 5000 abonnés sur Instagram mais de n’avoir une relation significative qu’avec 50 personnes de ce groupe. Vous avez maintenant compris la différence entre la taille et la connexion. Je vous ferai grâce d’autres éléments qu’il faut prendre en compte pour comprendre comment fonctionne l’interdépendance dans un groupe comme l’accessibilité ou le chevauchement, par exemple. Inutile de tout compliquer !

Revenons à nos moutons. La question que nous pouvons nous poser est la suivante : L’interdépendance est-elle importante dans une relation de couple ? La réponse se résume en un seul mot : très. L’interdépendance dans le couple est très importante.

Si vous ressentez que votre conjoint vous met constamment des bâtons dans les roues, vous évaluerez votre relation de manière négative. Cela tombe sous le sens, non ? En revanche, si vous ressentez que votre conjoint essaye de vous aider au quotidien, vous envisagerez votre relation bien plus positivement, diminuant de manière tout à fait naturelle les sentiments de colère, de tristesse et de jalousie envers votre partenaire. Il n’est pas surprenant de constater que le fait de passer beaucoup de temps avec une autre personne, lorsque vous vivez avec elle notamment, augmente votre perception en matière d’interférences et de facilitations. Il est donc très important d’équilibrer les services que vous rendez et que vous recevez de la part de vos proches, car un déséquilibre pourrait venir perturber la séquence d’événements et, au final, nuire à votre relation de couple.

Toi, moi, notre couple… et les autres

Vous vous êtes déjà probablement posé la question de savoir si vos relations sociales, en tant que couple, avaient une quelconque forme d’importance. Sachez, chère lectrice, que les couples dont le réseau de connaissances inclut un maximum de personnes communes aux deux membres du couple, vivent des relations plus harmonieuses. De l’autre côté du spectre, les couples ayant des relations diverses et variées avec des réseaux larges et peu denses sont moins heureux ensemble et forment des liens d’amitiés moins solides avec les autres.

À l’heure où il est de coutume d’avoir le plus grand nombre d’amis sur Facebook – bienvenue dans l’ère digitale ! – il est de plus en plus difficile de former des relations qui ont du sens. Vous l’avez compris : plus notre cercle social est restreint, plus nous sommes proches des autres et plus ils influencent notre vie de tous les jours, tant sur le plan collectif qu’individuel. Je ne souhaite pas porter de jugement sur quelque chose qui est présentée comme un fait, les choses pouvant être positives ou négatives selon les personnes qui forment notre cercle social. Une chose est certaine, cependant : nous sommes perçus et jugés en fonction des personnes avec lesquelles nous sommes. En gros, l’adage : « qui se ressemble s’assemble » a du vrai. C’est pourquoi il est impératif de comprendre à quel point et à quel degré nous sommes liés les uns aux autres et la manière dont ces liens sont à même de changer nos vies. CQFD.

1080 mots

Combien coûte la rédaction d’un article santé et bien-être de ce type ?

L’agence éditoriale cUltiWeb propose ce type d’article santé et bien-être au prix de 77€ HT (image libre de droit comprise). Ce contenu vous séduit ? Vous aimeriez un contenu santé et bien-être similaire pour votre site web ? Cliquez ici pour obtenir un devis en seulement 24 heures sur le site cUltiWeb.fr.